REMPART est un Mouvement associatif de sauvegarde du patrimoine et d'éducation populaire. Les associations membres de l'Union REMPART ont toutes en commun la volonté de restaurer et sauvegarder un élément du patrimoine et de lui redonner vie.
Par là même, elles agissent en faveur du développement local et de l'aménagement du territoire, en particulier en milieu rural.

A travers cette action concrète en faveur du patrimoine, les associations membres de REMPART associent un grand nombre d'hommes et de femmes : cette dynamique associative permet aux citoyens de participer à un projet collectif, utile à la collectivité, et constitue un lieu d'apprentissage, d'expression et de reconnaissance pour les individus.

Aujourd'hui, l'Union REMPART réunit plus de 170 associations locales et régionales. Sous le slogan « Mission Patrimoine » elle valorise l'engagement de milliers de bénévoles et de volontaires en faveur de notre patrimoine commun.

REMPART est agréé en 2010 au titre du « service civique » qui remplace le SCV.

L'Union développe également des partenariats avec des fondations et des entreprises mécènes (Fondation du Patrimoine, Fondation Total, Lafarge, ...) qui soutiennent son action en faveur du patrimoine et des personnes associées aux actions de restauration et de mise en valeur. 

www.rempart.com

 

Asnieres En Montagne / Côte-d'Or / Bourgogne

  • Présentation générale de l'association 
     

    Crée en 2002 l'association des Clefs de Rochefort pour la sauvegarde du château a signé un bail emphytéotique avec la famille de Laguiche.

    Les Clefs de Rochefort, c'est défendre une cause : celle du patrimoine de Rochefort et de sa mise en valeur.
    Les Clefs de Rochefort, ce sont aussi des échanges et des rapports humains, toutes cultures et générations confondues. Aucune volonté n'est superflue et toutes les actions sont essentielles.
    Enfin, les Clefs de Rochefort, ce sont des actions concrètes tout au long de l'année avec des manifestations culturelles et festives.

    Depuis sa construction le château de Rochefort a toujours eu un pied radicalement tourné vers le futur, peut-être un des premiers châteaux de plaisance en Bourgogne, construit dans un lieu pourtant reculé, il a bénéficié de nombreuses influences de résidences urbaines. Ses propriétaires successifs ont toujours eu à cœur d'être à la pointe de la construction. 
    Aujourd'hui le projet de réhabilitation du château de Rochefort ne peut oublier cette part de modernisme et d'innovation. Ne pas oublier l'esprit dans lequel fut construit le château c'est permettre de sauvegarder plus que les murs, les portes ou les toitures, c'est sauvegarder l'âme de ce lieu unique.

  • Missions patrimoine  

    Grâce aux chantiers de bénévoles, le château atteint une dimension nationale mais aussi internationale. Depuis dix ans des chantiers de bénévoles se succèdent avec pour objectifs de faire découvrir une région, restaurer un patrimoine en besoin et aller à la rencontre de l’autre.

    Ce dynamisme permet aujourd’hui de mettre en oeuvre des projets de mécénats auprès de grandes entreprises, assurant un soutient financier conséquent pour les travaux d’envergures comme le projet de réfection du toit des communs.

 

 


Le mouvement REMPART est né le 11 juillet 1966 de la volonté du Touring Club de France de participer à la réhabilitation du patrimoine et de répondre aux bonnes volontés suscitées par l'émission télévisée "Chefs d'œuvre en péril".L'idée est alors de permettre aux bénévoles qui ont entrepris la sauvegarde d'un monument, d'échanger leurs expériences et de renforcer ainsi leurs moyens d'action. (C'est également l'occasion, pour ceux qui ne peuvent entreprendre un tel sauvetage, de participer aux activités organisées par les autres).Véritable espace d'échanges, la structure s'appelle à l'origine ACS-REMPART (Association des Animateurs de Chantiers de Sauvegarde pour la Réhabilitation et l'entretien des Monuments et du Patrimoine Artistique).Elle regroupe alors 24 membres, qui seront 170, quarante ans plus tard.Dès 1968, l'association d'animateurs se transforme en Union d'associations.En effet, il s'est avéré nécessaire d'inciter les animateurs à se regrouper en structures locales, afin qu'ils puissent pérenniser leur action, percevoir des subventions et s'insérer dans le milieu socioculturel environnant.La même année, l'Union est admise au sein de Cotravaux, la Coordination pour le travail volontaire des jeunes, créée en 1959.En 1969, la recherche de la qualité des travaux sur les chantiers incite l'Union REMPART à mettre au point un système de formation des animateurs bénévoles, en liaison avec la Direction de l'Architecture, les Architectes en chef des Monuments Historiques et les Directeurs régionaux des Antiquités.